CHOC 02

graphisme généraliste
sites internet
programmation SPIP

fr / es / en


web philosophie

Autonomie & liberté : ne dépendre de personne

CHOC 02 = des sites dynamiques (c’est-à-dire : facilement réactualisables) souvent propulsés par Spip
L’éditeur-propriétaire du site peut créer les pages, ajouter ses propres rubriques et articles, les textes, les images, les vidéos et tous les documents qu’il souhaite, réactualiser, modifier et ajouter ce qu’il veut sans faire appel à personne.
L’hébergement et le nom de domaine sont la propriété exclusive du client, qui conserve ainsi une liberté totale de mouvement et d’évolution : notre partenaire hébergeur de confiance est DRI.

Économie : échange et gratuité

SPIP est un logiciel libre, open source et gratuit en constante évolution. Il est régulièrement mis à jour par la communauté de développeurs. La dernière version est utilisée au moment de la conception du site.
Tous les logiciels nécessaires à la maintenance du site (bureautique, traitement d’image, vidéo, son) que nous pouvons proposer, si besoin, ont les mêmes caractéristiques.

Durabilité : attendre l’irréparable

Choc02 conçoit des outils pensés pour durer. Choix d’un graphisme emprunt de classicisme ou complètement décalé. Architectures de sites prévues pour s’adapter aux évolutions de l’entreprise et des techniques.
Code respectant tous les standards du web actuel, xHTML ou HTML5, tous navigateurs (Firefox, Safari, version d’Internet Explorer 7 et au-delà ...). Utilisation du javascript tant qu’il ne perturbe pas outre mesure le chargement des pages et que le site peut fonctionner sans.
sécurité : SPIP bénéficie de progrès constants qui impliquent des mises à jours régulières, notamment par soucis de sécurité. On compte entre 2 et 5 mises à jour de sécurité par an, et de manière tout à fait imprévisible...

Accessibilité : En Haute-Loire, à Cotonou...

Légèreté des pages, lecture en streaming des mp3 ou vidéo, soucis constant d’être accessible même à ceux qui n’ont pas le haut débit.
Référencement naturel optimisé, référencement poussé en option.
Volonté d’être accessible aux personnes déficientes.
Nous nous soucions aussi de la lecture sur écran de téléphones, PDA et ordinateurs portables, et nous pouvons travailler spécialement pour l’un ou l’autre de ces médias.

Individualité : Moi-je

Concevoir un outil dont l’esthétique et les fonctionnalités soient propres à chaque projet.
Pas de réponse standard, pas "d’image bank", mais de l’écoute, des échanges et des recherches pour concevoir un outil personnalisé.
L’histoire et les personnes nous intéressent plus que les techniques marketing standardisées.

jeanpierre617

PS. : L’utilisation de logiciel "libre" signifie, au minimum, la liberté de connaître et de modifier le logiciel = sécurité, pérennité, autonomie, adapté à chacun. Pour promouvoir cette nécessité, CHOC 02 est membre de l’APRIL

Promouvoir et soutenir le logiciel libre

Comme Antoine de Saint-Exupéry dessinant un mouton pour le Petit Prince...
Au delà du graphisme, où nous tentons d’adapter notre design, l’ergonomie et l’architecture du site en fonction des besoins et du secteur d’activité, toute notre production tourne autour d’obsessions communes, des idéaux que nous tentons d’atteindre dans notre activité économique.
Nous souhaitons mettre en place des outils pratiques et utiles dans des interfaces adaptées et originales, voir remarquables, et nous serions satisfait d’être considéré comme de bons artisans soucieux de s’améliorer constamment.

> choc02 > présentation

libre ? > de l’informatique libre ? <

Le Manifeste du web indépendant a 20 ans (depuis quelques mois)

jeudi 5 octobre 2017

Le Web indépendant, ce sont ces millions de sites offrant des millions de pages faites de passion, d’opinion, d’information, mises en place par des utilisateurs conscients de leur rôle de citoyens. Le Web indépendant, c’est un lien nouveau entre les individus, une bourse du savoir gratuite, offerte, ouverte ; sans prétention.

http://www.uzine.net/article60.html

Voir en ligne : sur le site uzine.net

Argent public ? Code public !

mercredi 13 septembre 2017

Pourquoi les logiciels financés par l’impôt ne sont pas publiés sous Licence Libre ?

Nous voulons une législation qui requiert que le logiciel financé par le contribuable pour le secteur public soit disponible publiquement sous une licence de Logiciel Libre et Open Source. S’il s’agit d’argent public, le code devrait être également public.

Le code payé par le peuple devrait être disponible pour le peuple !

https://vimeo.com/232524527

Voir en ligne : sur publiccode.eu

Mozilla accepte d’être le tuteur fiscal et légal de Thunderbird

vendredi 12 mai 2017

Pour ce qui concerne son indépendance opérationnelle, il faut entendre par là, la séparation des éléments comme le site web en cours de migration vers thunderbird.net, avec également un hébergement séparé. Les infrastructures devront être également trouvées pour répondre aux besoins des 25 millions d’utilisateurs du client de messagerie. L’équipe de Thunderbird devra également travailler de manière autonome pour assurer les fonctionnalités du client comme les add-ons et bien d’autres choses.

Voir en ligne : sur developpez.com

Facebook n’est pas un réseau social, c’est un scanner qui nous numérise

mercredi 22 février 2017

Facebook veut nous faire croire qu’il s’agit d’un parc de loisirs alors qu’il s’agit d’un centre commercial.

Ce n’est pas le rôle d’une entreprise de « développer l’infrastructure sociale d’une communauté » comme Mark veut le faire. L’infrastructure sociale doit faire partie des biens communs, et non pas appartenir aux entreprises monopolistiques géantes comme Facebook. La raison pour laquelle nous nous retrouvons dans un tel bazar avec une surveillance omniprésente, des bulles de filtres et des informations mensongères (de la propagande) c’est que, précisément, la sphère publique a été totalement détruite par un oligopole d’infrastructures privées qui se présente comme un espace public.

Voir en ligne : sur framablog.org

Open Bar : Après 10 ans de mutisme, la Défense annonce l’existence d’un « bilan risques-opportunités »

mercredi 1er février 2017

Au mois de décembre 2016, deux parlementaires ont demandé par voie de question écrite au ministre de la Défense de faire œuvre de transparence sur l’ « Open Bar » souscrit auprès de Microsoft. Le 26 janvier 2016, première réponse à la question de la Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam. On apprend ainsi, après des années d’un grand mutisme, qu’il existerait une base rationnelle justifiant le choix de l’ « Open Bar » : un « bilan risques-opportunités » dont l’April a demandé communication au ministère, au titre de la loi « CADA » .

Voir en ligne : sur le site de l’APRIL

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 155

mentions - Plan du site - SPIP -