CHOC 02

graphic design
web sites
programming SPIP

es / en


presentation

CHOC 02 are two individuals jean369 and pierre248 pierre248 if you combine them the result is jeanpierre617.
We wish to clarify that jeanpierre617 is a fictional character and he has no connection with us. Jeanpierre617 is not involved in graphic design, marketing or branding. He has no knowledge of website design, referencing or programming and Spip is completely unknown to him. It’s not a problem if jeanpierre617 needs a website we will design it for him, all he must do is to let us know !

We thought we needed to clarify, enjoy your visit.

jean369 & pierre248

<logoref|id_secteur=1|lang=en>

presentation

CHOC 02 are two individuals jean369 and pierre248 pierre248 if you combine them the result is jeanpierre617.
We wish to clarify that jeanpierre617 is a fictional character and he has no connection with us. Jeanpierre617 is not involved in graphic design, marketing or branding. He has no knowledge of website design, referencing or programming and Spip is completely unknown to him. It’s not a problem if jeanpierre617 needs a website we will design it for him, all he must do is to let us know !

We thought we needed to clarify, enjoy your visit.

jean369 & pierre248

<logoref|id_secteur=1|lang=en>

libre ? > de l’informatique libre ? <

Mozilla accepte d’être le tuteur fiscal et légal de Thunderbird

vendredi 12 mai 2017

Pour ce qui concerne son indépendance opérationnelle, il faut entendre par là, la séparation des éléments comme le site web en cours de migration vers thunderbird.net, avec également un hébergement séparé. Les infrastructures devront être également trouvées pour répondre aux besoins des 25 millions d’utilisateurs du client de messagerie. L’équipe de Thunderbird devra également travailler de manière autonome pour assurer les fonctionnalités du client comme les add-ons et bien d’autres choses.

Voir en ligne : sur developpez.com

Facebook n’est pas un réseau social, c’est un scanner qui nous numérise

mercredi 22 février 2017

Facebook veut nous faire croire qu’il s’agit d’un parc de loisirs alors qu’il s’agit d’un centre commercial.

Ce n’est pas le rôle d’une entreprise de « développer l’infrastructure sociale d’une communauté » comme Mark veut le faire. L’infrastructure sociale doit faire partie des biens communs, et non pas appartenir aux entreprises monopolistiques géantes comme Facebook. La raison pour laquelle nous nous retrouvons dans un tel bazar avec une surveillance omniprésente, des bulles de filtres et des informations mensongères (de la propagande) c’est que, précisément, la sphère publique a été totalement détruite par un oligopole d’infrastructures privées qui se présente comme un espace public.

Voir en ligne : sur framablog.org

Open Bar : Après 10 ans de mutisme, la Défense annonce l’existence d’un « bilan risques-opportunités »

mercredi 1er février 2017

Au mois de décembre 2016, deux parlementaires ont demandé par voie de question écrite au ministre de la Défense de faire œuvre de transparence sur l’ « Open Bar » souscrit auprès de Microsoft. Le 26 janvier 2016, première réponse à la question de la Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam. On apprend ainsi, après des années d’un grand mutisme, qu’il existerait une base rationnelle justifiant le choix de l’ « Open Bar » : un « bilan risques-opportunités » dont l’April a demandé communication au ministère, au titre de la loi « CADA » .

Voir en ligne : sur le site de l’APRIL

Si on laissait tomber Facebook ?

lundi 23 janvier 2017

Avec ces derniers changements de confidentialité le 30 janvier 2015, j’ai peur.

Facebook a toujours été légèrement pire que toutes les autres entreprises technologiques avec une gestion louche de la confidentialité ; mais maintenant, on est passé à un autre niveau. Quitter Facebook n’est plus simplement nécessaire pour vous protéger vous-même, c’est devenu aussi nécessaire pour protéger vos amis et votre famille.

Voir en ligne : sur framablog.org

EduNathon toujours sceptique sur le partenariat Microsoft / Éducation nationale

lundi 23 janvier 2017

Contacté par cette même source, Maître Jean-Baptiste Soufron, avocat défendant les intérêts d’EduNathon sur ce dossier pointe du doigt le fait « que les expérimentations se font donc sous la responsabilité des directeurs d’établissement, ou directement de Microsoft. Et tout nous porte à croire que personne n’a demandé l’autorisation aux parents ».

Voir en ligne : sur vousnousils.fr

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 155

mentions - Site Map - SPIP -