CHOC 02

graphisme généraliste
sites internet
programmation SPIP

fr / es


DVD - Les circuits courts

Un documentaire passionnant sur la mise en place de circuits de distributions directs entre producteurs et consommateurs.
Réalisé par Béatrice Maurines et Christian Dury (ISH - Centre Max Weber)

Ce support DVD s’inscrit dans le cadre du projet DACCTERR (Dispositifs d’Action pour les Circuits Courts dans les TERRitoires) conduit en partenariat entre chercheurs et acteurs locaux, dans le cadre du programme « Pour et Sur le Développement Régional ». A ce titre, ce projet de valorisation a été soutenu par les signataires du programme PSDR3 en Rhône-Alpes (INRA, Région Rhône-Alpes, Irstea, DRAAF, Chambre Régionale d’Agriculture) et a bénéficié d’un financement du Conseil régional Rhône-Alpes et du Fonds Européen du Développement Régional (FEDER).
© ISH Centre Max Weber- PSDR Rhône-Alpes Mars 2014

Réalisation de la jaquette, du livret, du CD ainsi que de l’authoring.
L’authoring, c’est le menu du DVD qui permet de naviguer d’un chapitre à l’autre et d’avoir accès aux bonus.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

Design graphique, graphisme, web design, grille de mise en page, typographie, illustration, mise au net, suivi fabrication.
Conception de livres, catalogues, revues, plaquettes, dépliants, flyers, disques, cd, signalétiques, identités visuelles, logotypes.

> graphiques > édition

libre ? > de l’informatique libre ? <

Le Manifeste du web indépendant a 20 ans (depuis quelques mois)

jeudi 5 octobre 2017

Le Web indépendant, ce sont ces millions de sites offrant des millions de pages faites de passion, d’opinion, d’information, mises en place par des utilisateurs conscients de leur rôle de citoyens. Le Web indépendant, c’est un lien nouveau entre les individus, une bourse du savoir gratuite, offerte, ouverte ; sans prétention.

http://www.uzine.net/article60.html

Voir en ligne : sur le site uzine.net

Argent public ? Code public !

mercredi 13 septembre 2017

Pourquoi les logiciels financés par l’impôt ne sont pas publiés sous Licence Libre ?

Nous voulons une législation qui requiert que le logiciel financé par le contribuable pour le secteur public soit disponible publiquement sous une licence de Logiciel Libre et Open Source. S’il s’agit d’argent public, le code devrait être également public.

Le code payé par le peuple devrait être disponible pour le peuple !

https://vimeo.com/232524527

Voir en ligne : sur publiccode.eu

Mozilla accepte d’être le tuteur fiscal et légal de Thunderbird

vendredi 12 mai 2017

Pour ce qui concerne son indépendance opérationnelle, il faut entendre par là, la séparation des éléments comme le site web en cours de migration vers thunderbird.net, avec également un hébergement séparé. Les infrastructures devront être également trouvées pour répondre aux besoins des 25 millions d’utilisateurs du client de messagerie. L’équipe de Thunderbird devra également travailler de manière autonome pour assurer les fonctionnalités du client comme les add-ons et bien d’autres choses.

Voir en ligne : sur developpez.com

Facebook n’est pas un réseau social, c’est un scanner qui nous numérise

mercredi 22 février 2017

Facebook veut nous faire croire qu’il s’agit d’un parc de loisirs alors qu’il s’agit d’un centre commercial.

Ce n’est pas le rôle d’une entreprise de « développer l’infrastructure sociale d’une communauté » comme Mark veut le faire. L’infrastructure sociale doit faire partie des biens communs, et non pas appartenir aux entreprises monopolistiques géantes comme Facebook. La raison pour laquelle nous nous retrouvons dans un tel bazar avec une surveillance omniprésente, des bulles de filtres et des informations mensongères (de la propagande) c’est que, précisément, la sphère publique a été totalement détruite par un oligopole d’infrastructures privées qui se présente comme un espace public.

Voir en ligne : sur framablog.org

Open Bar : Après 10 ans de mutisme, la Défense annonce l’existence d’un « bilan risques-opportunités »

mercredi 1er février 2017

Au mois de décembre 2016, deux parlementaires ont demandé par voie de question écrite au ministre de la Défense de faire œuvre de transparence sur l’ « Open Bar » souscrit auprès de Microsoft. Le 26 janvier 2016, première réponse à la question de la Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam. On apprend ainsi, après des années d’un grand mutisme, qu’il existerait une base rationnelle justifiant le choix de l’ « Open Bar » : un « bilan risques-opportunités » dont l’April a demandé communication au ministère, au titre de la loi « CADA » .

Voir en ligne : sur le site de l’APRIL

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 155

mentions - Plan du site - SPIP -